Le chaqueo (la grande fumée)

Publié le par Mél'O

Tous les ans, le ciel de la Bolivie s'obscurcit, recouvert d'une épaisse fumée provoquée par l'abattage et le brûlis de la forêt amazonienne .

C'est ce qu'on appelle le Chaqueo ou la Grande fumée.

Les problèmes respiratoires et les allergies s'aggravent , l'horizon si spectaculaire disparaît, entraînant également des difficultés du trafic aérien, les précipitations diminuent. D'après la Banque mondiale 200 000 ha de forêts bolivienne partent ainsi en fumée chaque année. Bien qu'à court terme la matière calcinée apporte aux cultures des éléments nutritifs, cela ne dure pas et il faut de nombreuses années à la terre pour qu'elle redevienne productive. Malgré l'interdiction du chaqueo, cette pratique continue..

Leur impact sur l'écologie, l'économie et la santé est conséquent.

Selon l'ONU,"les feux dans les endroits isolés, les feux de brousse et feux de forêts incontrôlés dans les diverses parties du monde représentent un fléau de dimension régionales et mondiale".

En 2004 par exemple, dans le département du Béni, les aéroports de Trinidad et Rurrenabaque ont été fermé suite au chaqueo et le feu a atteint les habitations.Rien que dans le département de Santa Cruz, on comptait 714 foyers d'incendies. Les écoles ont fermé, les transports routiers ont été affectés, les gens dont la maison avait brûlé se retrouvaient dans la rue et ne pouvaient plus respirer. Les premiers à souffrir de problèmes respirations ont été les enfants...

 

On brûle la forêt pour y mettre des vaches, du soja ou autre. Ces incendies sont rarement maîtrisables et affectent la plus grande partie du pays. Les chaqueos pratiqués au Brésil auraient aussi des incidences sur l'air bolivien. On y brûle 2 000 000 d'hectares tous les ans...

Commenter cet article