Mon arrivée au refuge

Publié le par Mél'O

Je retrouve Marcelo et Vicky à la Paz et nous partons pour le refuge.

Je partage la banquette arrière avec deux nouveaux venus un perroquet et un bébé coati récupérés par une des deux associations qui travaillent en collaboration avec le refuge.

 

Après trois heures de route nous arrivons dans les Yungas, les températures se radoucissent et le décor se fait de plus en plus vert. Nous sommes obligés d'emprunter la route de la mort sur 30 mn car la rivière, déviée par les chercheurs d'or a causé des ravages et emporté une partie du pont d'accès au refuge.

Du coup pour la traverser de nuit avec les sacs c'est une première aventure!! Sur place je fais connaissance avec les volontaires et le staff et m'installe dans une petite cabane que je partage avec une australienne.

Je passe ma première nuit à rêver que je travaille déjà et qu'il y a des inondations ( la rivière fait un bruit tel qu'elle agit sur mes rêves).

 

Le lendemain matin me voilà volontaire.

A 8h00, on nourrit les animaux (fruits pour les oiseaux, porridge pour les singes), à 9h00 on prend notre petit déjeuner, à 10h00 on nettoie les endroits où mangent les animaux, leurs cabanes et les cages de quarantaine.

A12h00, on retourne préparer à manger et on se met en route pour une nouvelle distribution, on comprend vite qu'ici les animaux passent avant les êtres humains, on mange toujours après eux et souvent moins bien (maintes fois j 'aurai envie d'échanger le yaourt aux céréales de l'ours Aruma contre notre éternel riz ,soupe! Mais ce n'est pas pour me déplaire...

L'après midi nous sommes chargés d'accueillir les cyclistes qui descendent depuis la Paz par la route de la mort et viennent se reposer, prendre une douche chaude et manger au refuge. Eux ont doit à des pâtes maison préparées par Ariel l'argentin, les petits veinards!!

On leur présente les lieux et après quelques recommandations et avertissements (rien dans les poches, les singes savent ouvrir les fermetures éclair, pas de flash, pas de produit toxique contre les sandflies pour la santé des autres animaux... et surtout fermez toujours les portes derrière vous!!)

On a beau rester derrière pour surveiller, on retrouvera régulièrement Wara (singe araignée) et Niko (capucin) dans la douche et Kantuta (le coati) dans la cuisine!!!

 

C'est marrant, les portes n'ont pas de poignée classique car les singes savent les ouvrir et les invités ont souvent du mal à trouver le truc pour entrer. Par contre, pour Mora le capucin c'est un jeu d'enfants, il suffit qu'elle nous voit faire une fois pour qu'elle comprenne l'astuce!

Une grande partie du travail de volontaire consiste à passer du temps avec les animaux et à les observer, vérifier que tout le monde mange, qu'il n'y ait pas de malades...

A 17h00, on part pour une dernière distribution de nourriture, on traverse la rivière en sautant de pierre en pierre pour aller nourrir l'ours. La journée se termine en général vers 18h00... L´heure de la douche tant attendue! Et le soir on se retrouve dans l 'espace commun pour regarder un film, discuter, jouer aux cartes ou au billard ou tout simplement regarder les étoiles, les lucioles et les vers luisants...

  P1090139

PS: Je viens de créer un nouvel album avec quelques photos je vous invite à y jeter un oeil!! Je repars sur la route direction le refuge...

Commenter cet article